concert


Ouagadougou

(Burkina Faso)

mercredi 23 avril 2014 20:00

Salle des concerts

Tarif

Tarif D (18€)

autres tarifs disponibles

9 € : Jeunes de moins de 28 ans
Autres réductions : Abonnés de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel 2013-2014, groupes, demandeurs d'emploi, CE, bénéficiaires du RSA, de l'ASPA, jeunes de moins de 16 ans, Personnes handicapées et accompagnateurs peuvent bénéficier de tarif réduit dans certaines conditions et sur présentation d'un justificatif.
Renseignements et réservation par téléphone au 01 44 84 44 84.
Tous les tarifs

Programme détaillé

Programme

  • Première partie
  • Baba Commandant Tile
  • Siguisso
  • Namagnama
  • Djanfa
  • Folon
  • Djuguya
  • Baba Commandant, chant
  • Issouf Diabate, guitare
  • Grégoire Yanogo Mitibkieta, basse
  • Abdoulaye Zon, batterie
  • Mamadou Sanou, choeur, percussions
  • Salifou Diarra, choeur, cora
  • Deuxième partie
  • Victor Démé Yafake
  • So Baca Kono
  • Xaraba
  • Bana Djougou
  • Denimouke Ila
  • Sira
  • Tonngan
  • Sigui Dan Kele
  • Magafara
  • Kebache
  • Hinayedelilela
  • La Retraite
  • Yri Lilli
  • Kondabasie
  • Victor Démé, chant, guitare
  • Issouf Diabat, guitare
  • Grégoire Yanogo Mitibkieta, basse
  • Abdoulaye Zon, batterie
  • Mamadou Sanou, choeur, percussions
  • Salifou Diarra, choeur, cora
  • Entracte
    • Deuxième partie
    • Abdoulaye Traoré Ma
    • Abdoulaye Traoré / Mohamed Diaby Nusso Dia
    • Deme
    • Doussou
    • Touma
    • Souleymane
    • Abdoulaye Traoré Guerrier
    • Agnaramina
    • Debademba
    • Abdoulaye Traoré, guitare
    • Mohamed Diaby, chant
    • Christian Bang, basse
    • Yves William Ombe Monkama, percussions
    • Philippe Monange, clavier

    Ce concert est précédé d'une rencontre avec David Commeillas, journaliste et Camille Louvel, producteur (entrée libre).

    Première partie

    Baba Commandant
    Baba Commandant est un personnage atypique mais respecté de la scène Burkinabé. Sorte de punk en fasodanfani, militant pour la musique traditionnelle mandingue, Il scande ses refrains afrobeat. L'influence chez lui des rythmes du Nigéria des années 60 et 70 est évidente, de Fela à King Sunny Adé, mais aussi celle du saxophoniste Moussa Doumbia d'Abidjan par exemple. Il joue du kamelen n'goni, instrument de chasseur donso, qu'il adapte selon son public, celui des cabarets du dimanche à Ouagadougou ou celui des soundsystems de Bobo Dioulasso, des lieux ou plusieurs générations se rassemblent et ou la société s'écoute et danse.

    Seconde partie
     
    Debademba
     
    Debademba (« la grande famille ») est un duo formé par le chanteur ivoirien Mohamed Diaby et le guitariste-compositeur burkinabé Abdoulaye Traoré, qui se sont rencontrés en 2002 dans des bars parisiens comme l’Olympic Café ou le Kafé bleu. À l’occasion de la sortie de leur premier album, paru chez Naïve en janvier 2011, Éliane Azoulay saluait, dans Télérama, « une puissante voix de griot au charme éraillé sur des cordes tendues, nerveuses, lumineuses, qui s’évadent vers le rock ou le flamenco », ce que confirmera leur nouvel album Souleymane.
     
    Troisième partie
     
    Victor Démé
     
    Fils d’une griotte mandingue, Victor Démé est né en 1962 à Bobo-Dioulasso, la seconde ville du pays. Son parcours, entamé dans les clubs d’Abidjan en Côte d’Ivoire, le ramène au Burkina Faso à la fin des effervescentes années 1980 qui auront connu la révolution marxiste de Thomas Sankara, puis le coup d’État de Blaise Compaoré. Figure populaire, il doit toutefois attendre ses quarante-six ans pour enregistrer un premier album, Victor Démé (élu « disque de l'année » par les auditeurs de France Inter en 2009) dont les romances mandingues intimistes, volontiers teintées de blues ou de salsa, font bientôt le tour du monde.

    Ce concert fait partie du cycle

    African Remix

    Du 1 avril 2014 au 13 mai 2014

    En écho à l’exposition Great Black Music au Musée de la musique, ces trois concerts sont comme trois escales urbaines à travers le bouillonnant continent musical africain : le « tradi-moderne » de Kinshasa, l’héritage de Fela à Lagos et les romances mandingues que chante Victor Démé à Ouagadougou.

    +

    Pour le moment nous n'avons plus de places disponibles pour cet événement.
    Nos conseillers restent à votre disposition au 01 44 84 44 84

    Voulez-vous être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou remises de places à la vente ?

    Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@cite-musique.fr

    Les ventes en ligne sont désormais closes.
    Il reste toutefois des places pour ce concert au 01 40 03 75 75
    ou directement aux guichets de la salle 1h30 avant le début du concert.

    Les ventes en ligne sont désormais closes.
    Il reste toutefois des places pour ce concert directement aux guichets de la salle avant le début du concert.

    Conçus comme un guide pour faciliter vos choix d'achat de billets, ces extraits sont sélectionnés en priorité en fonction des œuvres, même si l'interprétation est décisive dans l'exécution d'une œuvre.