concert


Kinshasa (République démocratique du Congo)

Basokin Ensemble

mardi 15 avril 2014 20:00

Salle des concerts

Tarif

Tarif D (18€)

autres tarifs disponibles

9 € : Jeunes de moins de 28 ans
Autres réductions : Abonnés de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel 2013-2014, groupes, demandeurs d'emploi, CE, bénéficiaires du RSA, de l'ASPA, jeunes de moins de 16 ans, Personnes handicapées et accompagnateurs peuvent bénéficier de tarif réduit dans certaines conditions et sur présentation d'un justificatif.
Renseignements et réservation par téléphone au 01 44 84 44 84.
Tous les tarifs

Programme détaillé

Programme

  • Bandis Ntumbo
  • Miamor Kisango
  • Kadiya Yempongo Musongela
  • Dinda Kayembe Muteyi Kaka
  • Kadiya Yempongo Kantontele
  • Dinda Kayembe Muteyi Kanyoka
  • Miamor Kalenga
  • Basokin Kalemanyi
  • Dinda Kayembe Muteyi Lubala
  • Miamor Mulume
  • Basokin Ensemble
  • Mopero Mupemba Lumbue, guitare
  • François Kalenga Nsomue , guitare
  • Sébastien Ngangu Tiabakuau, guitare basse
  • Diesel Mukonkole Kapenga, percussions
  • Narcisse Kabukulu Mukendi, percussions
  • Dinda Kayembe Muteyi, voix, (voix d'or)
  • Kadiya Yempongo , danse, voix
  • Peuple Ngoyi Nkambua, voix
  • Charlène Luanyi Yampanya, danse
  • Isabelle van Oost, créatrice décor

Ce concert est précédé d'une rencontre à 19h avec l'ensemble Basokin et Michel Winter, manageur (entrée libre).

Le nom du groupe Basokin est la contraction de Basongye, un peuple bantou du sud-est du Congo, et de Kinshasa, la capitale du pays. Leader du groupe depuis 1983, Hubert Mputu Ebondo est un griot connu sous le pseudonyme de Mi-Amor ou de Pharaon noir (« une manière pour moi de confirmer que nous, Songye, nous sommes des descendants des Égyptiens noirs », dit-il). Ses musiciens, qui ont quitté leur province songye du Grand-Kasaï pour vivre à Kinshasa, continuent d’y défendre leur culture, leur langue et leur tradition.
 
La musique de Basokin fait partie d’un courant désigné au Congo par le terme de « tradi-moderne », illustré par des compilations comme la série des Congotronics. Pour poursuivre leur activité sociale dans un contexte urbain nouveau – ils jouent lors de mariages, de funérailles, de rassemblements en tout genre –, les musiciens traditionnels ont dû électrifier leurs instruments, provoquant ainsi un changement marqué dans leur sonorité.

Ce concert fait partie du cycle

African Remix

Du 1 avril 2014 au 13 mai 2014

En écho à l’exposition Great Black Music au Musée de la musique, ces trois concerts sont comme trois escales urbaines à travers le bouillonnant continent musical africain : le « tradi-moderne » de Kinshasa, l’héritage de Fela à Lagos et les romances mandingues que chante Victor Démé à Ouagadougou.

+

Pour le moment nous n'avons plus de places disponibles pour cet événement.
Nos conseillers restent à votre disposition au 01 44 84 44 84

Voulez-vous être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou remises de places à la vente ?

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@cite-musique.fr

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert au 01 40 03 75 75
ou directement aux guichets de la salle 1h30 avant le début du concert.

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert directement aux guichets de la salle avant le début du concert.

Conçus comme un guide pour faciliter vos choix d'achat de billets, ces extraits sont sélectionnés en priorité en fonction des œuvres, même si l'interprétation est décisive dans l'exécution d'une œuvre.