Annonce n°158485    du 21/12/2017 12:28:00


APPEL À CANDIDATURES - Laboratoire de traverse #10 - session d'expérimentations collectives FEV 18

LABORATOIRE DE TRAVERSE #10
Faussement vrai, vraiment faux, trahir le réel pour mieux le révéler ?

Du 26 février au 3 mars 2018
à la Fileuse, Friche artistique de la Ville de Reims (51)

Un laboratoire impulsé par Marine Mane (Cie In Vitro).
Mené par Barbara Sylvain, metteure en scène, comédienne et autrice.
Sous le regard de Cathy Blisson (journaliste, dramaturge et auteure tous terrains).

En partenariat avec l’Institut International de la Marionnette à Charleville Mézières et La Fileuse, Friche artistique de la Ville de Reims.



C'est un acte faux, c’est un artifice, tout est préparé, c’est pas naturel. Je dirais en plus que dans la nature le théâtre n’a aucun sens. (...) Il s’agit d’un artifice qui est capable pour un instant de suspendre la réalité. On peut suspendre la réalité seulement si on est capable de produire du réel.
Roméo Castellucci

C'est devenu un label, un gage d'authenticité, un titre de roman récemment : "D'après une histoire vraie". Sur l'air du grand retour, on célèbre pêle-mêle autofiction, cinéma du réel, spectacle documentaire, art de l'intime... Et bienvenue aux protagonistes lambda d'une situation donnée pour interpréter leur propre rôle ou faire acte de témoignage.

Mais que donne-t-on à voir ou entendre quand on s'empare d'une réalité pour la représenter ? Faut-il nécessairement démêler la fiction du réel, le vrai du faux, distinguer le témoin de l'interprète, l'acteur du porte-parole, le professionnel de l'amateur ? Des histoires intimes à l'histoire avec un grand H, que révèle-t-on du monde entre détournement et interprétations personnelles ou collectives ?

La compagnie In Vitro propose à une quinzaine d’artistes, créateurs, chercheurs de toutes disciplines, de s’octroyer 5 jours et demi de recherche pure sur ces thèmes. Un laboratoire ouvert à toutes les têtes chercheuses : metteur.e.s en scène, chorégraphes, interprètes, circassien.n.e.s, plasticien.n.e.s, musicien.n.e.s, universitaires ou autodidactes de la pensée. A travers divers dispositifs d'expérimentation basées sur les questions qui vous animent, nous tenterons d'explorer la porosité des frontières entre réalité et fiction.

Merci aux aspirants laborantins* de bien vouloir envoyer quelques mots de candidature et un CV à l’adresse : eliseblache@free.fr .
Clôture des candidatures : le 26 janvier 2018

LES LABOS, MODE D'EMPLOI.
* Le Labo n’est pas un stage : un intervenant guide les participants en proposant des pistes et autres protocoles d’expérience, mais chacun est libre de suggérer des voies / voix qui lui sont propres, et fortement incité à faire valoir son point de vue ou ses questionnements. La richesse du labo nait de la multiplicité des points de vue. Chacun repart ensuite avec la liberté de s’approprier les matières explorées, pour les creuser dans le cadre de ses recherches personnelles.
* Pour ces raisons, le Labo n’est pas payant. Les participants ne sont pas payés non plus. Ils prennent en charge leur déplacement, leur logement, et leur repas du matin et du soir. Les repas collectifs du midi sont pris en charge par la compagnie In Vitro.
* Le Labo n’est pas une audition déguisée. Il peut générer des affinités électives, des rencontres fructueuses, des envies de collaboration, voire des projets à plusieurs. Mais la compagnie In Vitro n’est en aucun cas à la recherche d’une distribution.
* Le Labo n’est pas de la famille de l’action culturelle, ou de l’expérimentation collective soumise à présentation publique. L’idée est de défendre dans le domaine de la création artistique le principe de recherche fondamentale (à ne pas confondre avec la recherche appliquée). Le Labo est donc sans obligation de résultat (si ce n’est de participer à l’enrichissement de tous et de chacun). Le seul rendu sera matérialisé par une trace écrite (voire sonore, ou vidéo) prise en charge par Cathy Blisson, en complicité avec tous les protagonistes du Labo.

EN SAVOIR PLUS : http://labs.compagnieinvitro.fr
EN PRATIQUE : Nous nous efforçons de minimiser les frais (transport, hébergement) de chacun en soutenant les solutions solidaires.