concert


AIR ET HOT RATS (SUPERGRASS) JOUENT "THE VIRGIN SUICIDES"

1ère partie : Hot Rats - Domaine Privé Air II

jeudi 3 juin 2010 20:00

Salle des concerts

Tarif

Tarif 39€ (assis) / 30€ (debout)

autres tarifs disponibles

9 € : Jeunes de moins de 28 ans
Autres réductions : Abonnés de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel 2013-2014, groupes, demandeurs d'emploi, CE, bénéficiaires du RSA, de l'ASPA, jeunes de moins de 16 ans, Personnes handicapées et accompagnateurs peuvent bénéficier de tarif réduit dans certaines conditions et sur présentation d'un justificatif.
Renseignements et réservation par téléphone au 01 44 84 44 84.
Tous les tarifs

Programme détaillé

Programme

    • Hot Rats
    • Gaz Coombes, guitare, chant
    • Danny Goffey, batterie
    • Entracte
        • Air et Hot Rats
        • Jean-Benoît Dunckel, synthétiseurs, piano, chant
        • Nicolas Godin, guitare, basse, synthétiseurs, chant
        • Gaz Coombes, guitare
        • Danny Goffey, batterie

        Des quatre spectacles proposés par Air dans le cadre de son Domaine Privé, celui conçu en collaboration avec les HotRats est peut-être le plus fédérateur. En effet, Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin ont eu l’idée d’inviter les deux anciens musiciens de Supergrass à recréer, en live et avec eux, la bande originale de “The Virgin Suicides”, le film de Sofia Coppola qui a fait chavirer toute une génération. Réputés timides, les Air font une nouvelle fois preuve d’ouverture : “Nous partons du principe initial que nos personnalités ne sont pas importantes et doivent s’effacer au profit ce que nous appelons la marque Air, déclare Jean-Benoît. Air, n’est ni blues, ni pop, ni rock. C’est autre chose. L’idée est de confronter la marque Air à l’extérieur. De la faire rencontrer d’autres signatures, d’autres univers. Le salut de Air doit énormément à ces rebondissements qui ont rythmé notre carrière, qu’ils soient musiques de film, de spectacle de danse, ou autres. Sans cette attirance pour l’extérieur, Air tournerait en rond. Nos morceaux sonneraient comme ceux qu’on a déjà faits.” Résultat d’une rencontre fortuite dans un studio d’enregistrement londonien, cette association est très caractéristique du fonctionnement de Air depuis ses débuts : “C’est l’occasion qui fait le larron, renchérit Nicolas. Aucune collaboration n’est jamais préméditée. On rencontre les gens, le courant passe et on fonce. On n’imagine jamais des trucs compliqués, un groupe protéiforme, tel ou tel développement alambiqué. On procède avec les rencontres comme lorsqu’on enregistre nos disques. Si on ressent le besoin de mettre du saxophone ou une voix de fille, hop, on fait le nécessaire, comme si la musique nous imposait les choix, nous dominait. Nous sommes, en quelque sorte, ses esclaves. Souvent, les gens nous sollicitent ; on n’aurait jamais pensé à travailler avec certains d’entre eux s’ils ne nous l’avaient pas demandé. Mais dans le cas des HotRats, nous sommes à l’origine de la requête.” Amateurs du duo depuis la parution de “Moon Safari”, Gaz Coombes et Danny Goffey ont été extrêmement flattés de cette invitation, et entendent bien s’en montrer dignes : “On espère aussi que le public va jouer le jeu, car c’est la première fois que Air jouera ce répertoire sur scène, explique ce dernier. On compte bien ajouter notre grain de sel de manière positive à la soirée, et on a prévu de la fêter jusqu’au lendemain matin !” Comme tous les musiciens qui accompagnent Air lors des concerts de son Domaine Privé, les HotRats considèrent que travailler avec le duo est un privilège. “J’adore Nicolas et Jean-Benoît, insiste Danny. Leur démarche artistique est comparable à celle de garnements qui évoluent de façon dingue tout en restant très cool.” Bien sûr, ce plaisir de partager la scène est décuplé par celui de s’attaquer à un répertoire sacré : la bande originale d’un film devenu culte, notamment grâce à elle. “J’habitais encore à Brighton, se souvient Gaz, lorsque ‘Moon Safari’ est sorti. On l’entendait partout, et je trouvais que c’était un disque super. Mais “The Virgin Suicides” est certainement l’album du duo que je préfère. On l’écoutait en boucle en tournée avec Supergrass. Je me suis senti en totale connivence avec cette musique, beaucoup plus qu’avec ce que faisaient les groupes anglais de l’époque. J’attends beaucoup de cette coopération, le fait de se retrouver sur scène avec ces deux musiciens fantastiques que sont Nicolas et Jean-Benoît est très excitant… et j’espère qu’on va en parler partout ! C’est super de jouer avec des gens pour la première fois, d’expérimenter une nouvelle dynamique… Je suis impatient d’entendre quel son va émaner de nous !” En première partie de soirée, fidèles à leurs premières amours, les HotRats interpréteront quelques reprises bien senties de chansons de Syd Barrett, Roxy Music ou des Sex Pistols. La sincérité et la pétulance dont ils font preuve lors de ces relectures contribuent amplement au charme de la suite des aventure

        Ce concert fait partie du cycle

        Domaine privé Air

        Du 1 juin 2010 au 4 juin 2010

        Pour son Domaine Privé, Air investit la Cité de la musique et la Salle Pleyel pour présenter plusieurs facettes de son univers singulier. Quatre soirées, autant de créations avec Jarvis Cocker, Au Revoir Simone et les Hot Rats (de Supergrass). Ces derniers interprèteront avec Air le répertoire du long-métrage « Virgin Suicides » de Sofia Coppola. A la Salle Pleyel on retrouvera le tandem versaillais avec l’Orchestre National d’Ile de France le 6 juin.

        +

        Pour le moment nous n'avons plus de places disponibles pour cet événement.
        Nos conseillers restent à votre disposition au 01 44 84 44 84

        Voulez-vous être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou remises de places à la vente ?

        Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@cite-musique.fr

        Les ventes en ligne sont désormais closes.
        Il reste toutefois des places pour ce concert au 01 40 03 75 75
        ou directement aux guichets de la salle 1h30 avant le début du concert.

        Les ventes en ligne sont désormais closes.
        Il reste toutefois des places pour ce concert directement aux guichets de la salle avant le début du concert.