concert


Accentus - Laurence Equilbey - Sonia Wieder-Atherton - Pascal Contet

Hommages - Elisa Joglar - Roberto Fernández de Larrinoa - André Heinrich - Christoph Lehmann

samedi 20 octobre 2012 20:00

Salle des concerts

Public

adulte

Tarif

Tarif B (32€ - 26€)

autres tarifs disponibles

9 € : Jeunes de moins de 28 ans
Autres réductions : Abonnés de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel 2013-2014, groupes, demandeurs d'emploi, CE, bénéficiaires du RSA, de l'ASPA, jeunes de moins de 16 ans, Personnes handicapées et accompagnateurs peuvent bénéficier de tarif réduit dans certaines conditions et sur présentation d'un justificatif.
Renseignements et réservation par téléphone au 01 44 84 44 84.
Tous les tarifs

Programme détaillé

Programme

  • Johann Christoph Bach Lieber Herr Gott, wecke uns auf
  • Johann Sebastian Bach Motet "Ich lasse dich nicht"
  • Motet "Lobet den Herrn alle Heiden"
  • Motet "Komm, Jesu, komm!" (BWV 229)
  • Motet "Singet dem Herrn ein neues Lied"
  • Entracte
  • Bruno Mantovani Cantate n° 4 "Komm, Jesu komm" commande Erda I Accentus - création mondiale
  • Felix Mendelssohn Drei Psalmen op. 78
  • Ehre sei Gott in der Höhe
  • Accentus
  • Laurence Equilbey, direction
  • Elisa Joglar, violoncelle
  • Roberto Fernández de Larrinoa , violone
  • Christoph Lehmann, orgue
  • Charles-Edouard Fantin, luth
  • Sonia Wieder-Atherton, violoncelle
  • Pascal Contet, accordéon

Dans ses Mémoires, Berlioz notait non sans humour que, à Leipzig, « il n’y a pas d’autre Dieu que Bach, et Mendelssohn est son prophète ». Quant à Wagner, il dira avec aigreur : « C’est précisément notre vieux maître Bach que [Mendelssohn] s’est choisi comme modèle à imiter pour son langage moderne incapable d’expression ».
Ses contemporains le savaient : Mendelssohn fut l’un des principaux acteurs de la redécouverte du cantor de Leipzig au XIXe siècle. Ses propres psaumes liturgiques, écrits pour la cathédrale de Berlin en 1843-1844, sont parfois imprégnés d’une austère simplicité qui n’est pas sans évoquer Palestrina, tout en jouant également des effets d’écho que permet le double choeur. Comme le faisait Bach lui-même dans ses motets allemands, en exploitant lui aussi avec bonheur les ressources de l’antiphonie – ce que relèvera Bruno Mantovani dans sa Cantate, elle aussi écrite en hommage à J. S. Bach.

Ce concert sera retransmis sur France Musique, le 16 novembre 2012, à 20h.

Ce concert fait partie du cycle

Hommages

Du 17 octobre 2012 au 29 octobre 2012

Qu’il soit adressé à un maître (Chostakovitch saluant Bach), à un mécène (Dutilleux écrivant sur le nom de Sacher) ou à une tradition (Rokia Traoré chantant ses racines mandingues), l’hommage conjugue toujours mémoire et invention.

+

Pour le moment nous n'avons plus de places disponibles pour cet événement.
Nos conseillers restent à votre disposition au 01 44 84 44 84

Voulez-vous être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou remises de places à la vente ?

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@cite-musique.fr

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert au 01 40 03 75 75
ou directement aux guichets de la salle 1h30 avant le début du concert.

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert directement aux guichets de la salle avant le début du concert.