concert


Brussels Philharmonic - Michel Tabachnik - Ivo Pogorelich

Les Cris de Paris - Choeur de l'Armée française

mercredi 8 octobre 2014 20:00

Salle des concerts

Tarif

32€/26€

autres tarifs disponibles

9 € : Jeunes de moins de 28 ans
Autres réductions : Abonnés de la Cité de la musique et de la Salle Pleyel 2013-2014, groupes, demandeurs d'emploi, CE, bénéficiaires du RSA, de l'ASPA, jeunes de moins de 16 ans, Personnes handicapées et accompagnateurs peuvent bénéficier de tarif réduit dans certaines conditions et sur présentation d'un justificatif.
Renseignements et réservation par téléphone au 01 44 84 44 84.
Tous les tarifs

Programme détaillé

Programme

  • Ludwig van Beethoven Leonore III - Ouverture en ut majeur op.72
  • Michel Tabachnik Le livre de Job création mondiale*
  • Entracte
  • Robert Schumann Concerto pour piano
  • Arnold Schönberg Un Survivant de Varsovie op. 46 - pour récitant, choeur d'hommes et orchestre **
  • Brussels Philharmonic
  • Michel Tabachnik, direction
  • Ivo Pogorelich, piano
  • Les Cris de Paris*, Dieu, Satan, commentaires
  • Geoffroy Jourdain*, chef de choeur
  • Elise Chauvin*, soprano, femme de Job
  • Patrick Kabongo*, ténor, Élihu, fils de Barakeel de Buz, Le Messager
  • Marc Mauillon*, baryton, Job
  • Tomislav Lavoie*, basse, Éliphaz de Théman, Bildad de Schuach, Tsophar de Naama
  • Choeur de l'Armée française**
  • Aurore Tillac**, chef de choeur
  • Lionel Peintre**, récitant

L’unique opéra de Beethoven fut créé en 1805 à Vienne. Il n’y eut que trois représentations, la ville étant occupée par les troupes françaises. On a souvent vu dans le livret de Fidelio un plaidoyer pour la liberté.

C’est encore de combat pour la liberté que parle Michel Tabachnik au sujet du Livre de Job, indiquant que son œuvre met en avant « le conflit moral de Job mis à l’épreuve par Satan, mais qui, dans les pires tourments, ne renie jamais Dieu ». Toujours d’après lui, le Concerto de Schumann peut se lire comme la métaphore d’un combat résolu : celui qui opposerait le soliste à un orchestre avant de se résoudre « en une paix sonore ».

Quant au texte que Schönberg lui-même a rédigé pour l’une de ses dernières œuvres, Un survivant de Varsovie (1947), c’est une sorte de monologue intérieur d’un rescapé témoignant de la cruauté nazie. La fin de la partition est particulièrement bouleversante : tandis que les Juifs sont comptés pour être envoyés dans les chambres à gaz, ils trouvent encore la force d’entonner la prière du Shema Israël.

Ce concert fait partie du cycle

Guerre et Paix 1

Du 8 octobre 2014 au 12 octobre 2014

+

Pour le moment nous n'avons plus de places disponibles pour cet événement.
Nos conseillers restent à votre disposition au 01 44 84 44 84

Voulez-vous être alerté(e) en cas d'éventuels désistements ou remises de places à la vente ?

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant à contact@cite-musique.fr

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert au 01 40 03 75 75
ou directement aux guichets de la salle 1h30 avant le début du concert.

Les ventes en ligne sont désormais closes.
Il reste toutefois des places pour ce concert directement aux guichets de la salle avant le début du concert.

Partenaires

Coproduction Cité de la musique, Brussels Philharmonic. Avec le soutien de Pro Helvetia.