Observatoire de la musique


Présentation

Médiathèque © PE Rastoin

La création de l’Observatoire de la musique répond à une demande professionnelle, consistant en la mise en place d’un système d’observation consacré à l’analyse de l’économie générale de la filière musicale, de ses ressources financières et commerciales ainsi qu’à l’expertise et à l’évolution des conditions générales de ses systèmes de production, de diffusion et de commercialisation.

Lors de sa mise en place en mars 2000 à la Cité de la musique, l’Observatoire a souhaité associer les professionnels et les pouvoirs publics à la définition des besoins et des usages de l’observation afin qu’ils deviennent, à terme, prescripteurs et utilisateurs d’un système partagé d’observation.
Compte tenu des développements souhaités par les pouvoirs publics, le Ministère de la Culture et de la Communication et la Cité de la musique ont défini, fin 2002, les missions de l’Observatoire de la musique, les moyens y afférents ainsi que la création d’un Conseil d’orientation réunissant les pouvoirs publics, les sociétés civiles et les organisations professionnelles.

L’Observatoire est chargé d’une part de développer un outil de suivi statistique sur l’économie du secteur de la musique et notamment, la production phonographique (édition, promotion et distribution), la diversité musicale dans la diffusion média (radio, télévision et nouveaux supports), d’autre part de développer des échanges avec les milieux institutionnels et professionnels.

Les travaux de l’Observatoire de la musique

En liaison avec des organisations professionnelles, l’Observatoire de la musique travaille, depuis 2001, avec le concours de sociétés privées (centres de ressources et de mesures de marchés) à la mise en place de bilans annuels (le marché du support musical, etc.…), d’indicateurs d’activités (système d’observation de la diversité musicale dans le paysage radiophonique et télévisuel), propose, depuis 2007, un Etat des lieux de l’offre de musique numérique avec un recensements des acteurs (éditeurs en ligne).
Tous ces travaux sont disponibles ici.

Les rapports annuels sur la diversité musicale dans le paysage radiophonique et télévisuel sont remis au Ministre de la Culture et de la Communication et au Président du CSA.

Retour en haut de page